Fête du Lac des Nations 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
18°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Fête du Lac des Nations 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 20 avril 2011

Étincelles de Bonheur : un bâtiment qui prend forme et vie


20 avril 2011

 Imprimer   Envoyer 

Près d'un an et demi après s'être portés acquéreurs du bâtiment abritant la Coopérative funéraire de l'Estrie, les responsables des Étincelles de Bonheur du Haut-Saint-François, organisme visant au mieux-être des personnes handicapées physique et mental, ont tenu à présenter en conférence de presse l'état de la situation marquant l'évolution des travaux d'aménagement effectués au cours de cette période.

Bien qu'il reste encore beaucoup de travail à faire, c'est avec fierté et plaisir que les intervenants ont accueilli les visiteurs pour leur faire part de ce qui avait été fait avec l'argent des généreux donateurs. On a également profité de l'occasion pour faire la tournée du propriétaire.

En fait, c'est plus de 300 000 $ qui ont été investis jusqu'à présent dans le projet en y incluant l'achat du bâtiment du 56, rue Laurier à East Angus. Parmi les travaux effectués, on retrouve la réfection de la toiture, l'excavation, une cuisine adaptée pour les personnes en fauteuil roulant, une salle de lavage avec laveuse et sécheuse, une salle de bain adaptée avec lit électrique, une rampe d'accès et des portes électriques. Comme tout ce qui touche la rénovation, les responsables de l'organisme ont eu de petites surprises en cours de route concernant la toiture et la structure du bâtiment ce qui a entraîné un dépassement de coût. «On occupe tout l'espace de l'ancien salon funéraire», de lancer Louise Meunier, directrice générale des Étincelles de Bonheur. Au rez-de-chaussée, on retrouve l'espace à bureau de l'organisme ainsi que trois salles dont deux consacrées aux activités et une pour la formation ainsi que la cuisine.

Lors de la seconde phase, les intervenants s'attaqueront entre autres à la finition des salles d'activités incluant plafond, plancher, fenestration et autres. On s'apprête à compléter l'aménagement d'une salle au sous-sol pour y tenir un petit magasin de livres usagés. Plusieurs membres de l'organisme y travailleront à réparer, classer les livres et tenir une petite caisse, d'expliquer tout sourire Mme Meunier. L'intervenante assure que les dépenses ont fait l'objet d'une gestion rigoureuse. Elle mentionne que de nombreux fournisseurs, entrepreneurs, parents et bénévoles se sont impliqués sous une forme ou une autre soit en donnant du matériel, en établissant des escomptes substantiels ou tout simplement de l'aide. «Tout ce que nous avons comme ameublement nous a été donné. Les gens sont avec nous autres», confie-t-elle avec un soupir de satisfaction.

Présentes à la rencontre, les députées de Mégantic-Compton, Johanne Gonthier, et de Compton-Stanstead, France Bonsant, ont salué le travail des nombreux intervenants et bénévoles. «Je suis là pour les appuyer par le biais du gouvernement fédéral et s'il existe des programmes pour les personnes handicapées, on va essayer d'aller chercher des sous», d'exprimer Mme Bonsant. «Ils n'ont jamais lâché depuis le début du projet en 2007, de mentionner Mme Gonthier et on va essayer de trouver le moyen de les aider financièrement». Nicole Robert, préfet de la MRC du Haut-Saint-François, souligne l'effort et la capacité des intervenants à mobiliser les gens du territoire. «On va regarder si on est capable d'aller chercher des sous ou favoriser un développement de partenariat».

Enfin, Louise Meunier dit souhaiter que le bâtiment des Étincelles de Bonheur devienne un lieu de vie pour la clientèle et leur famille. Elle ajoute que les installations peuvent également être disponibles pour la communauté.

Nous apercevons de gauche à droite Michel Boucher, président d'honneur, Claudette Cloutier, présidente des Étincelles de Bonheur, Johanne Gonthier, députée de Mégantic-Compton, Nicole Robert, préfet de la MRC du Haut-Saint-François et Louise Meunier, directrice générale de l'organisme. En retrait à l'arrière on aperçoit, Robert Roy, maire de East Angus et France Bonsant, députée de Compton-Stanstead.


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les Petits Ziboo : de tout pour vos bout'choux

Les Petits Ziboo : de tout pour vos bout'choux
Justin Trudeau : des selfies à l’homme d’État

Justin Trudeau : des selfies à l’homme d’État
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire en ce week-end de la Saint-Jean

Quoi faire en ce week-end de la Saint-Jean
Ivre, un chauffard frappe une signaleuse de chantier

Ivre, un chauffard frappe une signaleuse de chantier
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Club de Golf de Sherbrooke
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 21 juin 2018
Faites-nous confiance!

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 juin 2018
Fêter la nation québécoise

Catherine Côté
Mercredi, 20 juin 2018
Mode homme – Les tendances de l’été

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
2000 athlètes au plus grand événement sportif Par Vincent Lambert Mercredi, 20 juin 2018
2000 athlètes au plus grand événement sportif
Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments Par APCHQ Estrie Lundi, 18 juin 2018
Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments
Un conducteur frappe un terre-plein à haute vitesse Par Vincent Lambert Vendredi, 22 juin 2018
Un conducteur frappe un terre-plein à haute vitesse
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous