Fête du Lac des Nations 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
13°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Classique Pif 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mardi, 19 avril 2011

«Les mardis d'affaires», une formule appréciée des participants


19 avril 2011

 Imprimer   Envoyer 

De l'avis de certains commerçants participant au déjeuner «Les mardis d'affaires» organisé par la Municipalité de East Angus avec la collaboration des divers organismes de développement du territoire et de la Chambre de commerce du Haut-Saint-François, s'est avéré fort utile et instructif. Quelques-uns ayant des projets en tête ont même pris du temps au terme de l'activité pour en savoir davantage sur les différentes formes d'aide qu'ils pouvaient obtenir.

Devant 35 personnes, le maire de East Angus, Robert Roy, a précisé en lever de rideau que l'objectif était de faire tomber les préjugés envers les différents organismes comme Emploi-Québec, le Centre local de développement (CLD), et la Société d'aide au développement de la collectivité (SADC). «Les chicanes de drapeaux n'existent pas dans le Haut-Saint-François. Notre but, c'est d'aider tout le monde», de lancer Robert Rodrigue, directeur du service aux entreprises de la SADC du Haut-Saint-François.

Les divers représentants des organismes ont présenté une synthèse de leur intervention et leur champ d'expertise. Appuyés d'une présentation visuelle, ils ont été capables de faire un court exposé, dynamique et précis. Isabelle Perreault, analyste financière au CLD, a présenté les sept fonds disponibles pour aider les entrepreneurs dont certains sous forme de subventions et d'autres en prêt. Robert Rodrique, de la SADC, a fait de même en présentant les quatre fonds de l'organisme tous sous forme de prêt. Caroline Coutu, conseillère aux entreprises, et Gilles Bisson, d'Emploi-Québec, ont présenté les façons dont l'organisme pouvait intervenir particulièrement au niveau des services-conseil, service en ligne et de la formation. Emploi-Québec peut également apporter une aide financière sous forme de subvention ou de crédit d'impôt. Cela peut s'appliquer pour obtenir l'aide d'un consultant, participer à la réorganisation du travail au sein de l'entreprise ou pour régler des problèmes d'apprentissage auprès du personnel.

Fait intéressant, les participants ont présenté, tableaux à l'appui, comment ils pouvaient intervenir en interaction pour aider un entrepreneur à réaliser son projet. Que ce soit pour un démarrage d'entreprise, l'expansion de cette dernière ou pour une relève, ils présentaient les différentes formes d'aide financière provenant des divers organismes en faisant de même au niveau des services professionnels. Concernant une question de l'assistance demandant s'il était possible de rencontrer simultanément tous les intervenants afin de ne pas répéter plusieurs fois la même histoire, Robert Rodrigue a répondu par un oui.

Satisfaction
Jérémie Forget, de Maçonnerie Forget et fils à Ascot Corner, est fort satisfait du déjeuner. «Je ne connaissais pas vraiment les organismes. Je veux prendre la relève de l'entreprise à mon père. J'avais des questions, mais pas de réponses. Ici, je vois que des personnes peuvent répondre à mes questions. Je vais prendre un rendez-vous. Richard Moore, de Faber Moore inc., entreprise oeuvrant dans le domaine de la récupération à East Angus, était satisfait de la rencontre. «J'ai trouvé que c'était bien expliqué. Ça fait beaucoup de choses à retenir. J'ai des projets d'agrandissements; je vais aller cogner à une porte bientôt».

Le maire de East Angus, Robert Roy, était satisfait de la participation. Ce dernier ne s'est pas formalisé du fait que plusieurs entreprises participantes provenaient de l'extérieur de la municipalité. «Si ça peut avoir un rayonnement régional et aider les entreprises, je n'ai rien contre ça», précise-t-il.

Mentionnons que la formule «Les mardis d'affaires» se poursuivra avec un autre déjeuner le 19 avril prochain au Club de golf d'East Angus. À cette occasion, des représentants de la Chambre de commerce du Haut-Saint-François, de la Commission scolaire des Hauts-Cantons et du Centre d'entrepreneurship Dobson-Lagassé expliqueront comment ils peuvent venir en aide aux gens d'affaires.


Club de Golf de Sherbrooke
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Golf du Manoir des Sables : une autre saison à la hauteur des attentes

Golf du Manoir des Sables : une autre saison à la hauteur des attentes
Colis suspect : un homme recherché

Colis suspect : un homme recherché
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke pourra accueillir des championnats de BMX

Sherbrooke pourra accueillir des championnats de BMX
1 228 907$ pour développer le secteur bioalimentaire

1 228 907$ pour développer le secteur bioalimentaire
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 21 juin 2018
Faites-nous confiance!

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 juin 2018
Fêter la nation québécoise

Catherine Côté
Mercredi, 20 juin 2018
Mode homme – Les tendances de l’été

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
2000 athlètes au plus grand événement sportif Par Vincent Lambert Mercredi, 20 juin 2018
2000 athlètes au plus grand événement sportif
1 228 907$ pour développer le secteur bioalimentaire Par Cynthia Dubé Lundi, 18 juin 2018
1 228 907$ pour développer le secteur bioalimentaire
Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments Par APCHQ Estrie Lundi, 18 juin 2018
Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous