magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La circulation est maintenant rétablie sur l’autoroute 10 Ouest à la hauteur de la sortie 118 à Magog.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 30 mars 2011

Des travaux majeurs sur la route 112


30 mars 2011

 Imprimer   Envoyer 

Carrefour giratoire, terre-plein, îlots triangulaires et feux de circulation feront partie des différentes mesures qu'entend mettre en place le ministère des Transports du Québec (MTQ), pour réduire la vitesse et améliorer la sécurité routière sur la route 112, à la hauteur d'Ascot Corner, en direction de l'autoroute 610. Le directeur territorial en Estrie pour le MTQ, Louis Ferland, annonçait des travaux d'une valeur estimée entre 5 à 10 M$ lors d'une rencontre qui se tenait au Centre communautaire de cette municipalité. L'imprécision de cette évaluation est due au fait que certaines analyses et transactions ne sont pas encore complétées.

Cette mesure fait suite à la réaction d'un groupe de citoyens troublés par un nombre inquiétant d'accidents et au dépôt d'une pétition de plus de 1000 signataires. Le MTQ, qui déjà s'était penché sur le sujet, rappelle M. Ferland, a profité de l'occasion pour se donner le mandat de rendre plus sécuritaire cette porte d'accès sur l'est de l'Estrie. «Ces travaux faciliteront l'insertion des véhicules dans la circulation de transit en élargissant la chaussée de 2 à 4 voies», promet M. Ferland.

Au bout de la 610 et donnant sur la 112, un carrefour giratoire permettra aux automobilistes en provenance de Sherbrooke d'aller en direction du CHUS et une voie simple guidera le trafic vers Ascot Corner. Ceux qui arriveront d'Ascot Corner poursuivront leur périple vers Sherbrooke ou reviendront sur leurs pas pour avoir accès à l'entreprise de réparation de camions, telle Tardif Diesel. Un long terre-plein, partant du giratoire et se rendant au chemin Galipeau, empêchera les gens de couper les conducteurs. En même temps, le trafic d'Ascot Corner, qui utilisera la 610, bénéficiera d'une bretelle beaucoup moins marquée, ce qui devrait résoudre les renversements de véhicules lourds. Ceux provenant de la 610, qui iront vers Sherbrooke, jouiront aussi d'une voie plus fluide.

Au bout de la bande médiane, un profond virage en «U» et un feu de circulation régiront les semi-remorques et les automobiles en provenance de la 610 qui voudront retourner sur Champigny ou emprunter Galipeau.

Plus loin, là où les rues Couture et du Québec aboutent la 112, deux îlots triangulaires obligeront les usagers à se diriger vers la ville plutôt que couper le flot de voitures. Ils devront se rendre au feu de signalisation sur Galipeau pour revenir sur leurs pas en direction d'Ascot Corner. Ceux provenant de Fleurimont utiliseront une voie réservée protégée par un feu rouge pour effectuer un virage à gauche sur Boischatel ou pour reprendre Couture et du Québec.

Invitée à ouvrir l'assemblée qui réunissait une centaine de personnes, Johanne Gonthier, députée provinciale pour Mégantic-Compton, se réjouissait de voir ce tronçon de route amélioré. Elle rappelait que depuis les dernières élections, quelque 100 M$ avaient été dépensés par le gouvernement pour revamper le système dans son comté.

Pour sa part, Nathalie Bresse, mairesse d'Ascot Corner, s'engageait à porter une attention spéciale au surplus de trafic qui éventuellement affectera les rues Lévis, Cardinal et autres qui sont sur le territoire de la municipalité. En même temps que ces travaux seront exécutés, elle va tout mettre en œuvre pour que la 112, partant du village, en direction d'East Angus soit améliorée. « Il y a aussi beaucoup d'accidents sur ce tronçon», expliquait-elle.

Réactions
Avant la rencontre avec le MTQ, Gaston Tardif de Tardif Diesel craignait que la construction d'un terre-plein en face de son entreprise fasse diminuer de quelque 40 % son chiffre d'affaires. «Pour l'instant, j'ai huit espaces pour la réparation de camions. Trente employés travaillent chez moi. J'ai des projets d'agrandissement pour ajouter neuf autres places et augmenter le nombre de mes employés à quarante. 75 % de ma clientèle provient de la 112 Est, soit de la Beauce, Thetford Mines et East Angus. Avec une baisse d'achalandage que j'estime à 50 %, tous ces projets sont compromis».

Après l'exposé du porte-parole du MTQ, M. Tardif reconnaissait que le projet déposé porterait quand même préjudice à son entreprise. «Je prévois malgré tout une baisse de mon chiffre d'affaires à cause du giratoire au bout de la 610. La boucle en «U» qui sera installée en face du chemin Galipeau indisposera aussi les chauffeurs qui devront l'utiliser pour revenir en direction de la 610. Les semi-remorques et les «trains» de remorques auront de la difficulté à emprunter ces deux voies. De plus, ils ralentiront le trafic parce que leur vitesse d'accélération sera différente de celle des automobilistes», expliquait-il.

En réponse, M. Ferland a répété que tous les conducteurs devront se rappeler que ces obstacles sont là pour assurer la sécurité. «Tous devront adopter de nouvelles façons de conduire, dont celles de ralentir sur ce tronçon de route. Dans les carrefours giratoires, la vitesse devrait être de 25 km/h», soulignait-il. Il ajoutait que 85 % des automobilistes respectent les limites de vitesse. Ces données proviennent de vérifications faites par radar.

Un autre citoyen, bâti le long de la 112, rappelait à M. Ferland qu'avec les travaux déjà effectués, sa maison se trouvait à 29 pieds de la route. Avec les nouveaux, elle se situera à 14. «Est-ce qu'en hiver, les charrues vont mettre la neige dans la maison pour faire de la place?» lançait-il sarcastique. Cet homme avait dû changer les fenêtres de la devanture parce que le sel de déglaçage les avait abîmées. En réponse, le directeur du MTQ signifiait à ce résidant, et à tous ceux qui seraient expropriés, que des spécialistes les rencontreraient pour discuter des problématiques particulières.

Dans l'ensemble, les participants ont semblé satisfaits des explications de M. Ferland. C'est à l'usage qu'ils pourront vérifier le bien-fondé de ces travaux.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Adolescents intoxiqués au Xanax: deux autres arrestations

Adolescents intoxiqués au Xanax: deux autres arrestations
Mise en garde contre une compagnie

Mise en garde contre une compagnie
NOS RECOMMANDATIONS
Jordan Pierre-Gilles rêve aux Olympiques

Jordan Pierre-Gilles rêve aux Olympiques
Le temps d’un livre

Le temps d’un livre
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
magasingeneral.com
 
Léandre Lachance
Mardi, 20 février 2018
La table à cinq pattes

François Fouquet
Lundi, 19 février 2018
Photo des Jeux

Guillaume Rousseau
Lundi, 19 février 2018
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone

René Dubreuil
Vendredi, 16 février 2018
Les nouvelles rondes de René

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 16 février 2018
Marvel, toujours la même chose? Vraiment?

Incendie sur la 13e Avenue : 3 personnes transportées au CHUS Par Cynthia Dubé Vendredi, 16 février 2018
Incendie sur la 13e Avenue : 3 personnes transportées au CHUS
Jean-Marc Rozon raconte les Olympiques d’hier et d’aujourd’hui Par Vincent Lambert Mercredi, 14 février 2018
Jean-Marc Rozon raconte les Olympiques d’hier et d’aujourd’hui
Un succès pour le Grand Prix de Valcourt Par Vincent Lambert Mardi, 13 février 2018
Un succès pour le Grand Prix de Valcourt
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous