magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Lundi, 21 mars 2011

Résidence Cookshire-Eaton : les promoteurs s'entendent avec la Ville


21 mars 2011

 Imprimer   Envoyer 

Les promoteurs de l'important projet de construction d'une résidence pour personnes retraitées «Résidence Cookshire-Eaton», évalué à plus de 9 millions $, viennent de conclure une entente verbale avec les autorités municipales de Cookshire-Eaton concernant l'achat d'une partie du terrain où est situé l'Hôtel de Ville et du bâtiment communautaire. La Ville aurait vendu le tout pour une valeur globale de 250 000 $.

Le maire de Cookshire-Eaton, Noël Landry, confirme l'information, mais préfère parler d'un montant officieux puisque rien n'était encore signé au moment d'écrire ces lignes. Du 250 000 $, la Ville recevrait 100 000 $ comptant. Le reste se répartirait de la façon suivante: une somme de 85 000 $ couvrirait les frais de location d'espace de la bibliothèque qui sera relocaliseé dans le futur complexe de l'église pour les dix prochaines années. Une tranche de 50 000 $ serait accordée comme prêt aux promoteurs pour une période de cinq ans alors qu'un montant de 15 000 $ servira pour l'usage d'espace que la municipalité pourrait utiliser au cours des cinq prochaines années.

Le maire Landry précise que «la Ville aura à sa charge de démolir le bâtiment communautaire. On va récupérer certaines choses et ça va nous donner du temps pour s'ajuster». Quant à la relocalisation des organismes occupant l'espace qui sera démoli, le maire préfère attendre avant de s'avancer sur ce sujet. D'autre part, le premier magistrat laisse entendre que l'argent de la vente servira notamment à défrayer les frais d'aménagement de l'Hôtel de Ville pour accueillir les bureaux qui étaient situés à l'intérieur du garage municipal réduit en cendre par un incendie.
Satisfait, le maire mentionne qu'il s'agit d'une entente conditionnelle au fait que le promoteur obtienne le feu vert découlant de l'étude de faisabilité et les 40 signatures nécessaires d'ici la mi-avril. Une fois ces étapes complétées, les autorités municipales pourront procéder à la signature et lancer les avis publics.

Pierre Bédard, un des promoteurs, se dit également satisfait de l'entente intervenue avec les autorités municipales. Ce dernier affiche une grande confiance envers les résultats de l'étude de faisabilité et les signatures à obtenir pour démarrer le projet. «Nous avons besoin de 40 signatures pour le financement. J'en ai déjà douze. Nous allons prendre la décision finale à la mi-avril. J'ai très bon espoir parce que nous sommes en avance sur toutes les autres résidences que nous avons faites, c'est très positif». Démontrant une confiance certaine, M. Bédard mentionne que les tests de sols sont en cours, que des rencontres avec les professionnels de la construction sont amorcées. Certaines modifications ont déjà été apportées au projet initial dont celle de faire une passerelle aérienne vitrée pour relier la résidence à l'église plutôt qu'un tunnel comme il était prévu.

M. Bédard dit songer à tenir une seconde soirée d'information au cours des prochaines semaines. «Le groupe sera probablement moins nombreux et ça sera plus les personnes intéressées qui seront présentes. Je pourrais expliquer davantage le projet». Si tout va comme souhaité, le promoteur aimerait donner les premiers coups de pelles pour la résidence en juin prochain.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Ces maladies camouflées

Ces maladies camouflées
5 329 raccompagnements pour Nez Rouge en Estrie

5 329 raccompagnements pour Nez Rouge en Estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Le projet CLASS : un atout pour la réussite
Tendances à surveiller en 2018

Tendances à surveiller en 2018
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Bedon & bout'chou
Ces maladies camouflées Par Rosemarie Lacroix Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées
Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke Par Vincent Lambert Mercredi, 17 janvier 2018
Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible? Par Alexandre Dagenais Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous