magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
15°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 2 février 2011

East Angus modifie son parc bioalimentaire en agro-industriel de type développement durable


2 février 2011

 Imprimer   Envoyer 

La municipalité de East Angus transforme son parc bioalimentaire en agro-industriel et mise sur un vaste espace à vocation de développement durable pour attirer de nouvelles entreprises. «On veut que le parc se démarque des autres au niveau de l'offre de terrains industriels. Le mode développement durable c'est ce que les gens recherchent», de mentionner le maire de la municipalité, Robert Roy, en s'appuyant sur une étude réalisée par la firme Teknika.

Le premier magistrat a dévoilé les grandes lignes de cette initiative lors d'une assemblée d'information qui regroupait une dizaine de commerçants locaux à l'hôtel de ville. La démarche repose sur une étude amorcée depuis deux ans, soit sous l'égide de l'ancien conseil municipal, et complété récemment. Le document, qui a coûté 50 000 $, financé entièrement par de l'aide financière, accouche d'un plan directeur pour le nouveau parc agro-industriel.

L'étude révèle que le parc pourrait accueillir 89 bâtiments et créerait quelque 900 emplois. Il en coûterait 17 millions $ si les intervenants voulaient aménager l'ensemble des terrains. Le maire s'est empressé à dire que cela n'est pas pour demain matin, que le processus allait s'étaler sur plusieurs années en différentes phases. Pour l'instant, on jette les bases pour accueillir de nouvelles entreprises, d'expliquer M. Roy. Par ailleurs, le mode de développement durable nécessite que le développement du parc se fasse selon certains critères bien établis comme celui de conserver le maximum de zone boisée, de protéger les cours d'eau, l'éclairage et bien d'autres.

 
Il semble que cela suscite à tout le moins un intérêt. Le maire laisse entendre que des représentants et propriétaires d'entreprises provenant de l'Europe viendront faire une visite à East Angus au cours des prochaines semaines. «On va lancer notre ligne à l'eau et on verra bien. Ce qui est intéressant, c'est que les gens se déplacent pour venir nous voir», d'ajouter M. Roy. Bien que la municipalité ne ferme pas la porte au démarrage d'entreprises, elle vise particulièrement celles qui sont déjà existantes. «On veut attirer des entreprises matures», de clamer le maire.

Le premier magistrat mentionne que les autorités municipales ont changé la vocation de parc bioalimentaire parce qu'il était trop restrictif. Seulement les entreprises directement liées au domaine alimentaire pouvaient s'y installer. La transformation du site en parc agro-industriel permet une plus grande possibilité d'accueil par exemple des entreprises qui pourraient fabriquer des contenants, étiquettes et autres éléments liés au secteur alimentaire, explique-t-il.

Les commerçants présents à la rencontre d'information, qui portait également sur le récent budget pour l'année 2011, ont accueilli favorablement l'initiative des élus. Cependant, on mentionne que ces énergies ne doivent pas se faire au détriment des commerçants et gens d'affaires du milieu. On ajoute que des efforts doivent également être déployés pour garder et consolider les commerces existants ainsi que les entreprises.

Photo :
Nous apercevons de gauche à droite le maire de East Angus, Robert Roy, et le directeur général, Normand Graillon, présentant le plan du parc agro-industriel.


Club de Golf de Sherbrooke
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Qualité de l’eau améliorée: un bel avenir pour le lac des Nations?

Qualité de l’eau améliorée: un bel avenir pour le lac des Nations?
D’autres victimes potentielles pour Brandon Poulin

D’autres victimes potentielles pour Brandon Poulin
NOS RECOMMANDATIONS
Métier : chef passionnée, tenace et talentueuse

Métier : chef passionnée, tenace et talentueuse
La remise à l’état naturel des rives obligatoire d’ici octobre 2019

La remise à l’état naturel des rives obligatoire d’ici octobre 2019
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Pro-Gestion Estrie - UMA 2018
 
François Fouquet
Mardi, 22 mai 2018
Qu’est-ce qu’on a échappé?

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 22 mai 2018
LE CEREFS : pour apprendre en temps réel

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 21 mai 2018
Le choix de votre profil à l'école secondaire du Triolet

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Lundi, 21 mai 2018
Avez-vous pensé à votre silhouette pour cet été ?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 18 mai 2018
Les côtés sombres et souvent bien cachés de l’alcool

René Dubreuil
Vendredi, 18 mai 2018
Les nouvelles rondes de René

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Les nouvelles rondes de René Par René Dubreuil Vendredi, 18 mai 2018
Les nouvelles rondes de René
Emplois d’été Canada : 249 postes disponibles en Estrie Par Vincent Lambert Mardi, 15 mai 2018
Emplois d’été Canada : 249 postes disponibles en Estrie
La création des cégeps : un changement arrivé juste à point Par Cégep de Sherbrooke Lundi, 14 mai 2018
La création des cégeps : un changement arrivé juste à point
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous