magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mardi, 18 janvier 2011

Résidence pour personnes retraitées autonomes à Cookshire-Eaton, un projet qui nécessite plusieurs arrimages


18 janvier 2011

 Imprimer   Envoyer 

Un important projet de construction d'une résidence pour personnes retraitées autonomes pourrait s'amorcer dès le printemps prochain à Cookshire-Eaton et recevoir ses premiers résidents pour juillet 2012. Le complexe, qui nécessitera un investissement supérieur à 9 millions $, prévoit l'acquisition de l'église St-Camille, du presbytère, d'une partie du terrain de stationnement de l'Hôtel de Ville de Cookshire-Eaton ainsi que le bâtiment d'arrière-cour abritant autrefois la Sûreté du Québec et le CLSC.

Le promoteur, Pierre Bédard, mentionne que la démarche est sérieuse. Il soutient néanmoins que la participation de la population à la soirée d'information prévue pour le 20 janvier prochain à l'église St-Camille sera déterminante pour la poursuite du projet. «J'ai clairement mentionné que si on n'avait pas 100 personnes, je fermais les livres».

M. Bédard dispose déjà d'une vaste expérience dans le domaine pour avoir développé des résidences similaires de 140 unités à Mégantic, 114 à Plessisville et 118 à St-Raymond de Portneuf. Le bâtiment prévu à Cookshire-Eaton serait de 82 unités pour la première phase et de 30 additionnelles pour une deuxième phase portant le total à 112 unités de logements.

Le projet n'est pas encore finalisé et des discussions sont toujours en cours, de mentionner le promoteur. Le plan initial prévoit l'acquisition de l'église et du presbytère. Ce dernier bâtiment sera démoli. Quant à l'église, elle conservera intact son aspect extérieur. On prévoit garder quelque 200 places pour le lieu de culte. Le reste de l'espace, rez-de-chaussée et sous-sol seront réaménagés. Au rez-de-chaussée, on prévoit y installer une salle à manger, une salle de jeu, un cinéma d'une soixantaine de places et un petit gymnase. La bibliothèque municipale et le café Internet pourraient également y trouver place. Le sous-sol sera réaménagé de façon à pouvoir accueillir le comptoir familial, la banque alimentaire et les organismes comme les Chevaliers de Colomb, l'AFEAS et autres, de laisser entendre M. Bédard. «On peut donner une nouvelle vocation à l'église, j'ai déjà vu ça ailleurs», de mentionner le promoteur. On désire aménager les lieux pour les rendre accessibles autant aux résidents qu'à l'ensemble de la population.

D'autre part, le promoteur détruira le bâtiment actuel situé en arrière-cour du stationnement de l'Hôtel de Ville et utilisera l'espace ainsi qu'une partie du stationnement actuel pour ériger l'édifice de 82 unités de logements pour la première phase. Un tunnel souterrain reliera l'édifice au bâtiment de l'église, confirme M. Bédard.

Le choix
Le promoteur mentionne avoir été approché par l'ex-maire Normand Potvin en 2009 pour ériger une résidence pour personnes retraitées autonomes. «J'ai fait faire une étude préliminaire. Ce n'est pas le «Klondike», mais on me dit qu'il y a un certain marché.

Le maire actuel, Noël Landry, voit d'un bon oeil la réalisation du projet. «Je pense que c'est un besoin régional d'avoir ce type de logements locatifs. Pour la ville, on veut que ça se réalise». Le premier magistrat mentionne que la réalisation du projet serait intéressante pour la Ville et apporterait des revenus de taxation de quelque 70 000 $ annuellement en plus d'être un apport économique pour les commerçants locaux. Quant aux usagers de l'édifice municipal qui sera éventuellement démoli, le maire Landry mentionne vouloir négocier certains services d'accommodement avec le promoteur.

L'entente avec la municipalité quant à l'acquisition du terrain et du bâtiment semble pour le moins déjà acquise. Toutefois, les discussions étaient toujours en cours avec le conseil de fabrique au moment d'écrire ces lignes.

Photo :
Le projet nécessitera un investissement supérieur à 9 millions $ et prévoit la construction d'une résidence de 82 unités de logements à sa première phase.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La technologie médicale fait encore des avancées

La technologie médicale fait encore des avancées
Entrepôt Chaussures Prix de Sherbrooke

Entrepôt Chaussures Prix de Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature

Une quinzaine d’armes volées chez Pronature
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Mardi, 20 novembre 2018
Guide de survie pour les fameux partys de Noël

François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature Par Vincent Lambert Mercredi, 14 novembre 2018
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature
Retrait du AA : le Mistral en mode solution Par Vincent Lambert Jeudi, 15 novembre 2018
Retrait du AA : le Mistral en mode solution
Ado recherché pour un vol de vêtements Par Vincent Lambert Vendredi, 16 novembre 2018
Ado recherché pour un vol de vêtements
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous