magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
7°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Golf et Académie Longchamp inc.
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Jeudi, 13 janvier 2011

Amimots de Jean-Pierre Patry, vitriol et tendresse désarmante


13 janvier 2011

 Imprimer   Envoyer 

Amimots! Tel est le titre du sixième recueil de poèmes de Jean-Pierre Patry, qualifié si justement par Karine Robbez-Masson, correctrice d'épreuves et ancienne journaliste pour le Journal le Haut-Saint-François, de mélange d'écriture au vitriol et de tendresse désarmante. Dans celui-ci, le poète s'est permis d'ajouter des «mots» d'animaux, prétexte à faire sourire et à passer des messages grinçants.

Ses récents vers prolongent les messages que ses premières oeuvres portaient. Il n'a pas beaucoup changé, cet homme, dont sa sœur Hélène dit que « quand il veut parler d'amour, il le fait en poésie et quand il veut communiquer avec les autres, il écrit». Parce que, pour parler d'amour, il est encore tout feu, tout flamme. Il souffre de celle qu'il a perdue et souhaite, timidement, les nouvelles avec autant de passion que ce que transcendaient ces précédents recueils.

Et pour communiquer, cette fois-ci, il s'est mis ami avec les bêtes, ce qui donne des propos dont il faut cerner les «à mi-mots» des animaux. Drôle et caustique, il s'en prend, comme à son habitude, aux travers de la société et des organisations politiques et bureaucratiques.

Manon Rousso, photographe émérite, qui depuis 6 ans fournit les clichés des recueils de M. Patry, témoignait de son plaisir à fournir les photos. Elle était particulièrement fière de celle du cheval qui secoue sa crinière derrière l'auteur. «Elle témoigne de la fougue dans le cerveau de Jean-Pierre», constatait-elle.

Geneviève Patoine, graphiste, rappelait le plaisir qu'elle avait eu à concevoir l'esthétique qui a donné au recueil de poèmes un cachet unique. Elle en était à sa quatrième expérience avec l'auteur, qu'elle a qualifiée d'excitante. Nicole Patry-Lisée, qui a participé à la révision des textes, espérait, malgré sa petite taille, être encore à la hauteur pour revoir la poésie de son frère. «Continue à grandir dans l'écriture», lui souhaitait-elle.

M. Patry tenait à remercier toutes les personnes qui l'ont aidé à réaliser ce sixième recueil de poésie. Il s'est adonné à la lecture de quelques-uns de ses poèmes pour le plus grand plaisir des quelque 30 personnes qui s'étaient rassemblées pour l'occasion.

Extrait de sa versification, ce court poème donne une bonne idée de l'humour incisif de l'auteur. «Quand j'aurai des dents, je pondrai des œufs d'or et d'argent», coo-ot, coo-ot, caquette la poule, à la foule des croyants. (Amimots, p. 12).

À l'occasion de ce lancement, des artistes locaux ont exposé quelques-unes de leurs œuvres. Lucienne Gravel et Francine Gingras, acrylique et faux vitrail, sont connues pour leur participation à la conception des deux fresques, la première en face du Centre culturel, localisé dans la Maison Laplante, et l'autre, sur un édifice de Léo Barolet. Il leur avait fallu cinq ans de travail acharné pour les terminer. Pierre Casey a accroché de magnifiques aquarelles, alors que Caroline Bolduc exposait une partie de ses peintures à l'huile qu'elle avait proposée dans quelques expositions. Enfin, André Pelletier nous présentait des dessins abstraits réalisés au crayon qui laissaient place à un imaginaire éthéré. Jean-François Demers a agrémenté le lancement et l'exposition en interprétant de ses créations musicales en s'accompagnant à la guitare.

Photo :
Jean-Pierre Patry signe des autographes pour des lectrices intéressées.


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Drogue : le SPS frappe à sept adresses

Drogue : le SPS frappe à sept adresses
André L’Espérance passe le flambeau et prend sa retraite

André L’Espérance passe le flambeau et prend sa retraite
NOS RECOMMANDATIONS
Une conductrice s’endort et se retrouve dans la rivière Magog

Une conductrice s’endort et se retrouve dans la rivière Magog
La création des cégeps : un changement arrivé juste à point

La création des cégeps : un changement arrivé juste à point
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 21 mai 2018
Le choix de votre profil à l'école secondaire du Triolet

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Lundi, 21 mai 2018
Avez-vous pensé à votre silhouette pour cet été ?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 18 mai 2018
Les côtés sombres et souvent bien cachés de l’alcool

René Dubreuil
Vendredi, 18 mai 2018
Les nouvelles rondes de René

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Métier : chef passionnée, tenace et talentueuse Par Cynthia Dubé Lundi, 14 mai 2018
Métier : chef passionnée, tenace et talentueuse
Meurtre au Jardins de Ville: la victime dévoilée Par Cynthia Dubé Vendredi, 18 mai 2018
Meurtre au Jardins de Ville: la victime dévoilée
Moins de maisons à Sherbrooke, mais plus de logements à bas prix Par Cynthia Dubé Mardi, 15 mai 2018
Moins de maisons à Sherbrooke, mais plus de logements à bas prix
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous