magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
0°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Lundi, 10 janvier 2011

La municipalité de Cookshire-Eaton s'organise après l'incendie du garage municipal


10 janvier 2011

 Imprimer   Envoyer 

Quelques semaines après l'incendie qui a complètement rasé le garage municipal de Cookshire-Eaton, localisé à Birchton, Noël Landry, maire de la municipalité, en collaboration avec les quelque 90 employés, a tout réorganisé pour fournir à la population les services d'usage. À ce sujet, M. Landry était très content de ne pas déplorer de perte de vie humaine. Il se réjouissait, malgré tout, de la collaboration de son personnel qui s'est ingénié à trouver des solutions pour assurer le bon fonctionnement de la ville.

«Pour l'instant, nous ne pouvons pas encore comptabiliser les dégâts subis, confiait le maire. Nous avons perdu le garage, les bureaux des services techniques, trois camions utilisés pour déneiger les routes et un camion servant à la récupération et aux vidanges. Tout l'outillage pour faire l'entretien mécanique de nos équipements est à additionner à nos pertes, poursuivait-il. Par contre, les employés ont réussi à retirer les documents tels les permis et leur suivi. Même les paies des employés ont été retirées des flammes. C'est à grands coups de pelleteuse que toute cette paperasse a été sauvée de l'incendie. Une compagnie spécialisée travaille à enlever les odeurs tenaces. En ce qui a trait aux documents électroniques, rien n'a été perdu puisque les sauvegardes se font à l'Hôtel de Ville».

La cause la plus probable de l'incendie serait un court-circuit qui se serait produit dans un des camions, du moins c'est ce que laissent entendre la Sûreté du Québec et les inspecteurs mandatés par la compagnie d'assurance. Ces camions, pour faire suite à une entente avec le ministère de la Voirie, doivent être remisés dans un garage pour être disponibles en tout temps afin d'entretenir 32 km de routes numérotées. «C'est quelque 295 km de chemin que la municipalité doit déblayer. Pour l'instant, nous fonctionnons avec des entrepreneurs payés à l'heure pour l'entretien du réseau routier. Nous avons loué pour six mois un garage à deux portes pour les déneigeuses qui entretiennent les routes numérotées. Cela modifie notre gestion, surtout que nous étions autonomes avec notre flotte de camions, avant l'incendie, » confiait-il. M. le maire tenait à rassurer la population. «Nous sommes prêts à affronter les tempêtes. Le service de déneigement est assuré, comme tous les autres d'ailleurs».

M. Landry mentionnait le fait que tout le réaménagement tant des ressources matérielles qu'humaines avait été accompli en collaboration avec le personnel. Il était heureux d'affirmer que tout avait trouvé sa solution sans nuire à la convention collective. «Comme près de 95 % des employés paient des taxes à la municipalité, il était dans leur intérêt de voir à ce qu'elles n'augmentent pas trop», soulignait-il en souriant. Tous les services de permis et autres qui étaient dispensés à Birchton ont été transférés à l'Hôtel de Ville de Cookshire-Eaton.

Plusieurs scénarios ont été envisagés pour reconstruire. Le plus probable fait part de trois constructions: un garage pour les véhicules et l'entretien mécanique, un bâtiment qui servirait de remise et enfin un hangar ouvert pour abriter les camions. «Pour l'instant, nous nageons dans des scénarios potentiels. Nous n'avons pas de contrôle sur l'évaluation que feront les assurances. Nos réclamations sont basées sur la valeur de remplacement des biens. Nos négociations vont bien, mais restent des pourparlers à entreprendre pour dénouer certains litiges. Quelques éléments doivent être négociés».

M. Landry a invité tous les employés municipaux à participer récemment à un dîner-conférence intitulé «WOW». Cette rencontre avait pour but de remercier tout le personnel et de recréer un climat de confiance après ces évènements tragiques. «Ces tragédies sont propices à redonner un sentiment de fierté quand on s'en sort, expliquait-il. La rencontre a servi aussi à chasser le sentiment d'insécurité qui a pu s'installer dans nos troupes». Le maire tenait à rappeler à la population et aux employés ses meilleurs vœux des fêtes.

Photo :
Plusieurs scénarios sont à l'étude présentement. Le plus probable fait part de trois constructions: un garage pour les véhicules et l'entretien mécanique, un bâtiment qui servirait de remise et un hangar ouvert pour abriter les camions.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt
De la science plein les murs à Montessori

De la science plein les murs à Montessori
NOS RECOMMANDATIONS
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone

Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
magasingeneral.com
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Samedi, 24 février 2018
Cholestérol alimentaire, quel est l’impact?

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Identité territoriale, les citoyens y croient Par Vincent Lambert Lundi, 19 février 2018
Identité territoriale, les citoyens y croient
Les commerçants en colère Par Cynthia Dubé Lundi, 19 février 2018
Les commerçants en colère
Les Cantonniers affrontent les Élites en deuxième ronde Par Vincent Lambert Jeudi, 22 février 2018
Les Cantonniers affrontent les Élites en deuxième ronde
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous