magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mardi, 4 janvier 2011

Dame Églantine : près de la nature pour inventer des produits sains


4 janvier 2011

 Imprimer   Envoyer 

Artisane et horticultrice, Églantine Vignon fabrique et vend, sous l'étiquette «La Rose du Nord», une gamme de produits thérapeutiques, et d'autres, destinés aux soins du corps. Formée à la science des herbes à l'Académie Herboliste de Montréal, Mme Vignon a appris à fabriquer tisanes variées et savonnettes aux particularités multiples.

Membre de la Guilde des Herboristes du Québec, elle est à même de pouvoir certifier la qualité de sa production et d'expliquer en long et en large les avantages de chacun.

Entrer chez elle, à Gould, où elle concocte ses recettes, c'est plongé dans un bassin d'odeurs agréables et apaisantes. Pour sa production, Mme Vignon, femme au dynamisme indomptable, invente ses préparations à partir des bases théoriques qu'elle maîtrise. Huiles naturelles, gras animaux, huiles essentielles, toutes ces matières premières proviennent de Bury, de Gould, etc., sauf pour quelques plantes exotiques qui entrent dans ses recettes secrètes.

Mme Vignon, son conjoint Marc-Antoine Daigneault-Leblanc et le petit Loukace sont partis de la Colombie-Britannique avant de venir s'installer au Québec. Ils y sont allés travailler aux récoltes de fruits et légumes pour amasser le pécule qui leur servirait à acheter un bout de terrain dans la Belle Province, sur lequel naîtra le deuxième enfant du couple.

Après avoir visité bien des endroits, ce qu'elle appelle «sa longue ballade», ils ont découvert sur le chemin North Hill, de Gould, une maison à leur goût, sise sur 6 acres de terrain en friche. La région leur a tout de suite plu à tel point qu'on la retrouve engagée dans bien des activités communautaires, dont le marché public local.

Mme Vignon passe ses étés dans les champs de la ferme Croque-Saisons. Cette terre de quatre-vingts acres qui produit des agneaux de pré, du lapin et qui fournit des œufs au voisinage, en réserve cinq pour la production de légumes. C'est le domaine particulier où elle s'implique. Ses mains, d'ailleurs, racontent l'histoire de ce jardinage biologique où tout se fait de manière artisanale qui favorise le contact direct avec la nature.

Sur les six acres de terrain qu'ils ont acheté, Marc-Antoine et elle vont bientôt défricher pour produire les herbes qui entreront dans la fabrication de ses produits. Pour l'instant, elle s'approvisionne tout autour. Mme Vignon souhaite élargir la gamme de ses créations. Crèmes hydratantes, shampoings, onguents, gels de douche et autres produits destinés au mieux-être corporel seront sous peu fabriqués.

Mme Vignon monte lentement, mais sûrement, son marché. Local en premier lieu, elle avait tout au long de l'été son étal au marché public de Gould. Elle est restée agréablement surprise de la réponse de la clientèle. Elle vise les marchés de Sherbrooke, Lac-Mégantic et Victoriaville.

Les 20 et 21 novembre prochains, elle participera au Salon du Cadeau qui se tiendra au Collège Sacré-Cœur sur la rue Belvédère, juste en face de la bibliothèque Éva-Senécal, à Sherbrooke. Le 11 décembre, les responsables du marché public de Gould reviendront pour un marché de Noël qui se tiendra au Centre communautaire.

Diplômée et accréditée par la Guilde, Mme Vignon offre sa disponibilité pour enseigner une introduction à l'herboristerie et la fabrication des savonnettes. Sa passion la porte à penser que les jeunes devraient se reconnecter avec la nature et les plantes. Elle se veut rassurante en spécifiant qu'elle ne s'oppose pas à la médecine telle que pratiquée maintenant. Cependant, elle sait le pouvoir des plantes qui sont à la base des médicaments modernes. En plus de l'élément chimique synthétisé par l'industrie pharmaceutique, ils possèdent en plus beaucoup d'autres molécules qui améliorent le traitement.

Photo :
Établie à Gould, Églantine Vignon étale sa production, vendue sous l'étiquette «La Rose du Nord».


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Incendie dans l'immeuble de Radio-Canada

Incendie dans l'immeuble de Radio-Canada
Ford Ranger 2019

Ford Ranger 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Retrait du AA : le Mistral en mode solution

Retrait du AA : le Mistral en mode solution
Température hors norme pour l’Estrie

Température hors norme pour l’Estrie
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Mardi, 20 novembre 2018
Guide de survie pour les fameux partys de Noël

François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique Par Cégep de Sherbrooke Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature Par Vincent Lambert Mercredi, 14 novembre 2018
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature
Retrait du AA : le Mistral en mode solution Par Vincent Lambert Jeudi, 15 novembre 2018
Retrait du AA : le Mistral en mode solution
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous