magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Lundi, 27 décembre 2010

Jean-Louis Croc, un luthier de La Patrie qui explore les limites de la guitare


27 décembre 2010

 Imprimer   Envoyer 

Passionné! Il n'existe pas de meilleur qualificatif pour décrire ce luthier-compositeur-interprète qui a déposé son baluchon au Québec au début des années 80, avant de s'installer définitivement à La Patrie. Malgré, ou à cause de l'absence de son auriculaire gauche, qu'il a perdu tout jeune est née chez lui, sa passion pour la lutherie; une lutherie qu'il qualifie d'ergonomique «et qui sonne», ajoute-t-il.

Il explore le mariage bois-corde-sonorité, qu'il pousse au-delà des limites pour produire une guitare acoustique ergonomique et qui sonne en soutenant les graves et en faisant éclater les aigus. Éva Lopez, chanteuse interprète de réputation mondiale, résume ainsi sa quête de sonorité qu'il a réussie en réalisant sa guitare: «Retrouver le clavecin de la musique baroque au travers les sonorités claires et limpides de votre guitare folk est un régal».

La mandoline qu'il a créée de toutes pièces module des sons cristallins et sait prolonger les vibrations des graves qui les supportent. De même, la guitare qu'il a dessinée et exécutée pour satisfaire sa quête d'excellence en témoigne bellement.

Originaire d'Algérie, il a voyagé en Espagne et en France après l'indépendance de son pays natal. Toutes les tendances musicales qu'il a côtoyées, il les a faites siennes pour les interpréter sur son instrument. Autodidacte, il a développé une technique pour engendrer des accords qui lui sont personnels. Et de ce handicap en proviennent bien d'autres, exécutés différemment, qui en élargissent la gamme.

Jean-Louis Croc s'est laissé bercer par la chanson traditionnelle, le ragtime, le blues, le jazz, la musique baroque et celtique. Les sonorités d'Amérique latine et celles des Romanichelles l'ont pénétré traçant au sein de son jeu les indices indélébiles de ses sources d'inspiration.

Jean-Louis Croc s'est produit un peu partout en Europe, aux États-Unis et au Canada. Avec Ad Vielle que Pourra, groupe aux tendances celtiques, il a enregistré «Come my way» et «Ménage à quatre». «Mémoire d'outre-tombe» a été exécuté avec Alter Ego. Il a joué avec Korventen et Breton, puis, il a «endisqué» avec La Veillée est jeune, le magnifique disque «La mémoire longtemps».

La guitare idéale que cherche à réaliser Jean-Louis Croc sera ergonomique. Diminuer l'épaisseur de la caisse de résonnance tout en permettant aux harmonies produites de franchir l'espace de la plus belle façon aidera le musicien à pratiquer plus longtemps sans la fatigue occasionnée par les contorsions qui sont son lot. Améliorer le manche pour un «picking» plus rapide, tout en donnant accès à quatre gammes complètes, est quelques-unes des améliorations sur lesquelles il travaille.

Pour amincir la caisse et la rendre ergonomique, il s'est inventé un moule qui changera l'apparence de l'instrument. Les éclisses, qui forment les côtés de la guitare, seront façonnées de façon à ce que le guitariste ait moins à se pencher pour voir son jeu. La partie haute sera plus mince grâce à la courbure de la table d'harmonie et du fond. Le manche contiendra des cases plus étroites séparées par des frettes disposées judicieusement. L'angle de ce dernier, par rapport à la caisse de résonnance et la hauteur du sillet, sera étudié pour allier fonctionnalité et qualité sonore. Deux rosaces au lieu d'une libéreront les sons produits. Ce qu'il cherche par-dessus tout, c'est d'harmoniser les «harmonies» des différents matériaux utilisés.

Ces gabarits, ses moules, tout est exécuté avec la perfection du passionné. Les barrages, ces bouts de bois qui déterminent la solidité de la table tout en y assurant la sonorité la meilleure possible, ont fait l'objet de nombreuses expériences avant d'en arriver à la disposition qu'il a gravée sur le plexiglas qui lui servira de modèle. C'est plus de quatre ans de recherches intensives, d'études autodidactes, d'essais et d'erreurs qu'il a consacrés à son projet.
La conception de sa mandoline et de sa guitare, que beaucoup d'artistes, dont Bertrand Gosselin, jugent très performantes, laisse à penser que Jean-Louis Croc est sur le point d'apporter à l'industrie de la lutherie un souffle nouveau et un design surprenant. Ce concept selon ses dires améliorera les caractéristiques sonores et les performances des musiciens.

Les défis de Jean-Louis Croc ne s'arrêtent pas là. Il souhaite bientôt produire des harpes celtiques.

Photo :
Jean-Louis Croc montre, à partir d'un gabarit, quelle forme aura sa guitare lorsqu'elle sera complétée.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout

Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout
RETROUVÉ SAIN ET SAUF. Disparition : le SPS demande l’aide de la population

RETROUVÉ SAIN ET SAUF. Disparition : le SPS demande l’aide de la population
NOS RECOMMANDATIONS
Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants

Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants
Omniprésente religion…

Omniprésente religion…
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Nos deux universités se démarquent au pays Par Vincent Lambert Lundi, 15 octobre 2018
Nos deux universités se démarquent au pays
Sommes-nous si différents? Par Cynthia Dubé Vendredi, 19 octobre 2018
Sommes-nous si différents?
Récompensé pour son implication Par Vincent Lambert Vendredi, 19 octobre 2018
Récompensé pour son implication
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous