Théâtre des employés du CHUS
Caffuccino

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La mère de Félix Desautels-Poirier remercie tous ceux qui ont envoyé des messages d'encouragement à la famille.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Théâtre des employés du CHUS
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Lundi, 20 décembre 2010

De la Pologne à Ascot Corner, Henryk Maszewski transmet sa passion de la musique


20 décembre 2010

 Imprimer   Envoyer 

Henryk Maszewski, d'origine Polonaise, réfugié politique immigré au Québec en 1989, a fait du chemin, c'est le moins qu'on puisse dire, avant de s'établir à Ascot Corner dans le Haut-Saint-François. Musicien classique de formation et enseignant, cet arrivant établi depuis une dizaine d'années chez nous démarre l'École de musique Accolade. Avec l'aide de collaborateurs du milieu comme Pascal Caron et Nathalie Gauthier, ce passionné souhaite transmettre le goût de son art aux jeunes et moins jeunes du territoire qui en manifesteront le désir.

À l'époque où la Pologne était encore sous un régime communiste, derrière le rideau de fer, M. Maszewski faisait partie de la résistance, explique-t-il. Ce dernier a quitté clandestinement son pays pour se retrouver dans un camp de réfugiés politiques en Autriche. «Le pays où je voulais aller n'était pas le Québec, mais l'Australie parce qu'il y fait chaud. Je déteste le froid. Mais ce n'est pas nous qui choisissons l'endroit où nous voulons aller. Ce sont les pays qui décident. Le Québec nous a pris parce que mon ex-conjointe parlait français. Nous avons été accueillis en avril 1989 à Québec au Centre d'orientation et de formation de l'immigration. J'ai suivi des cours de français pendant sept mois. En 1990, j'ai trouvé du travail dans la région de la Gaspésie. J'enseignais le piano, la clarinette et le saxophone dans plusieurs écoles de la région y compris le Cégep».

Après avoir oeuvré pendant deux ans en Gaspésie, M. Maszewski mentionne y avoir rencontré une chanteuse, Michèle Gagné, originaire de Sherbrooke. «On a fait des récitals ensemble et elle m'a proposé de venir à Sherbrooke. À cette époque, l'Université de Sherbrooke avait un plan pour ouvrir une école de musique». Pour des raisons techniques, l'enseignant de formation n'a pu être sélectionné parmi le corps professoral. Il a néanmoins donné des cours privés dans la région de Magog, pour quelques écoles privées de Sherbrooke ainsi qu'au département de musique à l'Université Bishop's pendant quelques années avant de s'établir à Ascot Corner.

Henryk Maszewski est riche d'un solide bagage théorique et professionnel. Détenteur d'une maîtrise en interprétation et de pédagogie instrumentale, l'enseignant est en mesure de communiquer son art à des écoles de niveau collégial et universitaire. «En Pologne, j'avais le droit d'enseigner le piano au primaire et au secondaire. J'ai travaillé à l'Orchestre symphonique à Varsovie. Après, j'ai choisi la spécialisation de musique de chambre. J'avais mon quintette en vent et j'ai été chef d'un ensemble privé au théâtre en Pologne».

Il souhaite transmettre sa passion aux jeunes et aux moins jeunes en mettant sur pied son école de musique itinéraire. «J'ai entendu parler du programme Lancement d'entreprise et j'ai décidé d'y participer. J'ai choisi de mieux m'adapter à la situation d'ici. La formation permet de développer mon service au marché québécois». L'enseignant mentionne que le programme lui a également permis de trouver de nouvelles énergies et des connaissances lui permettant de bien peaufiner le service offert. «J'ai rencontré des gens passionnés et de bons spécialistes». Le musicien de formation est en pleine découverte du Haut-Saint-Fançois. «Je visite chacun des villages et je parle de mon projet». L'enseignant propose un service de proximité. «J'ai besoin de quatre à six élèves par village pour me déplacer. Présentement, j'ai Weedon, Bury et Martinville».

L'offre de service de M. Maszewski s'adresse autant aux débutants qu'aux gens qui souhaitent en faire une carrière professionnelle. «Je fais partie du programme d'école préparatoire de l'Université Laval à Québec. Il faut suivre un programme préparé par l'Université. Chaque année, des élèves passent des examens. L'enseignant peut préparer les étudiants à réussir leur passage. Confortable avec le volet plus pointu de la musique, il peut facilement s'adapter aux jeunes et offrir un programme d'éveil musical s'adressant aux élèves de quatre ans et plus.

M. Maszewski peut offrir des cours individuels de 30, 45 ou 60 minutes. «Le volet populaire comprend une approche libre. Je m'adapte aux besoins musicaux de l'élève. On peut jouer du classique, du populaire à l'oreille. On peut s'amuser et s'exprimer par la musique», lance-t-il. La formation comprend une très forte proportion de pratique, mais il reste une partie théorique incontournable. «C'est important d'avoir un minimum de bonne technique», de souligner celui qui a pris le Haut-Saint-François comme terre d'adoption. Associé avec d'autres enseignants, Henryk Maszewski est en mesure d'offrir des cours de guitare, clarinette, flûte traversière, piano, saxophone et violon. Les enseignants déjà bien établis dans la région, Pascal Caron et Nathalie Gauthier complètent, pour ainsi dire, l'équipe du formateur. Pour obtenir de plus amples informations, composez le 819 821-0214 ou par courriel ecoleaccolade@ymail.com

Photo :
Installé depuis une dizaine d'années à Ascot Corner, Henryk Maszewski mise sur ses connaissances musicales et sa vaste expérience pour transmettre sa passion à tous ceux qui en manifesteront le désir.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound)

Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound)
Le squelette du Géant Beaupré…

Le squelette du Géant Beaupré…
NOS RECOMMANDATIONS
Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound)

Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound)
Attention au chemin de non-retour

Attention au chemin de non-retour
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Théâtre des employés du CHUS
 
Catherine Côté
Mercredi, 22 novembre 2017
Party de bureau: comment éviter les faux-pas !

René Dubreuil
Mercredi, 22 novembre 2017
Les nouvelles rondes de René

Daniel Nadeau
Mardi, 21 novembre 2017
Les réflexes du boutiquier

Yves Paquette
Mardi, 21 novembre 2017
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017

Isabelle Perron
Mardi, 21 novembre 2017
Mon Top 5 des meilleurs cafés à Sherbrooke

APCHQ Estrie
Lundi, 20 novembre 2017
Groupe Concept PV spécialiste en revêtement de cèdre!

François Fouquet
Lundi, 20 novembre 2017
Tous pour… soi

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 20 novembre 2017
Le psychologue scolaire, une ressource clé

Assurance Xpert
Lundi, 20 novembre 2017
L’assurance hypothécaire, c’est quoi exactement?

Bedon & bout'chou
Tentative de meurtre : un Sherbrookois entre la vie et la mort Par Cynthia Dubé Mardi, 14 novembre 2017
Tentative de meurtre : un Sherbrookois entre la vie et la mort
Dol, vice caché et copropriété Par Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés Jeudi, 16 novembre 2017
Dol, vice caché et copropriété
Un système de détection de menaces créé par une entreprise de Magog Par Cynthia Dubé Vendredi, 17 novembre 2017
Un système de détection de menaces créé par une entreprise de Magog
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous