Fête du Lac des Nations 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
23°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Vendredi, 19 novembre 2010

Ville de Cookshire-Eaton : le nouveau D.G. mise sur l'esprit d'équipe


19 novembre 2010

 Imprimer   Envoyer 

En poste depuis six semaines, Martin Tremblay, nouveau directeur général de la municipalité de Cookshire-Eaton, aime ce qu'il voit, les gens qui l'entourent et il semble convaincu que l'équipe dont il a désormais la charge sera en mesure de réaliser de belles choses dans un esprit de corps.

Celui qui a pourvu le poste à la suite du départ à la retraite d'André Croisetière semble stimulé par l'ampleur du défi qui l'attend. Âgé de 41 ans, le nouveau directeur général a déjà une certaine expérience derrière lui. Technicien et ingénieur civil de formation, M. Tremblay occupait au cours des cinq dernières années le poste de directeur des travaux publics à la municipalité de Windsor. «Je gérais un budget de 2,5 millions $ et j'avais 17 employés». Estimant avoir fait le tour du jardin, M. Tremblay avoue qu'il était mûr pour un nouveau défi. «J'ai touché un peu à la direction générale par intérim à Windsor et je me suis dit oups j'aime ça. J'étais prêt à passer à une autre étape».

La proximité du processus décisionnel que procure le poste de directeur général est un aspect stimulant pour le nouveau venu. «Directeur général, c'est plus administratif, plus près du conseil, plus au coeur des orientations stratégiques de la municipalité, du développement culturel, économique. On est plus au coeur de l'action». En place depuis peu, le nouveau patron n'a pas l'intention de tout chambouler sur son passage. «Je cherche d'abord à comprendre. Les choses qui sont bien faites vont continuer de la même façon et les autres, on va chercher à les améliorer ensemble».

Style de travail
M. Tremblay désire instaurer un esprit d'équipe au sein de l'appareil municipal. «Moi, ce que je veux, c'est être heureux et avoir du plaisir au travail. Il faut que ce soit plaisant, dynamique. Je veux qu'on ait du fun en équipe. Ça ne veut pas dire le party», précise-t-il. Le directeur général entend pratiquer un style de gestion qu'il qualifie de transparent tout en favorisant le travail d'équipe. Je veux descendre sur le plancher les objectifs du conseil pour en faire des objectifs communs et avancer. Je travaille en mode solution. Je ne cherche pas des coupables. Je veux impliquer les gens à trouver des solutions et à partir de là, on peut faire un bon bout de chemin. Mon style de gestion n'est pas compliqué. Quand tes gens sont dynamiques et motivés, on peut faire bien des choses».

Dynamique est un terme qui revient fréquemment dans le discours du directeur général. Outre le sens du défi, il laisse entendre dans ses propos que l'attitude des élus est un autre élément qui a facilité sa décision. «Le conseil est dynamique, les gens semblent aller de l'avant. Ils ont une vision de gros bon sens et voient un développement logique. C'est plaisant de travailler avec un conseil à l'écoute et ils ont une bonne connaissance du moment présent». M. Tremblay est conscient des différents défis qui l'attendent et des nouveaux aspects qu'il aura à apprivoiser. La réorganisation des services municipaux, la recherche du rendement maximum avec un minimum de coût, boucler le budget actuel et préparer celui de la prochaine année sont des dossiers qui occuperont les prochaines semaines du directeur général sans oublier les affaires courantes.

Avenir
Interrogé à savoir si Cookshire-Eaton n'était pas qu'une simple étape dans son plan de carrière, M. Tremblay répond rapidement: «Je n'ai pas de plan de carrière. Ce que je recherche, c'est d'être bien et faire quelque chose que j'aime. Si tu as quelque chose devant toi qui te permets d'avancer et d'avoir de nouveaux défis», voilà ce qui semble alimenter le nouveau directeur général. Établi à Sherbrooke, M. Tremblay ne ferme pas la porte à un éventuel déménagement à Cooshire-Eaton. «Je me promène et ce que je voie, je trouve ça de plus en plus beau. Je ne mets pas une croix sur un déménagement; on songeait, ma conjointe et moi, à aller dans un secteur rural un jour. Pour l'instant, on va attendre de voir», de dire sagement le nouvel employé de la municipalité.

Photo :
Le nouveau directeur général de Cookshire-Eaton, Martin Tremblay, préconise la transparence et le travail d'équipe pour atteindre les objectifs fixés par le conseil municipal.


Club de Golf de Sherbrooke
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
35 479 048 $ pour la construction d’un nouveau pavillon de médecine

35 479 048 $ pour la construction d’un nouveau pavillon de médecine
Alcool au volant: une activité pour sensibiliser les jeunes

Alcool au volant: une activité pour sensibiliser les jeunes
NOS RECOMMANDATIONS
Le colis suspect contenait de la nourriture

Le colis suspect contenait de la nourriture
Toby Lafrance impatient de se joindre aux Cantonniers

Toby Lafrance impatient de se joindre aux Cantonniers
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - juin 2018
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 21 juin 2018
Faites-nous confiance!

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 juin 2018
Fêter la nation québécoise

Catherine Côté
Mercredi, 20 juin 2018
Mode homme – Les tendances de l’été

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 18 juin 2018
Oser le monde au Cégep de Sherbrooke!

François Fouquet
Lundi, 18 juin 2018
Il est où, l’essentiel, il est où?

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Le colis suspect contenait de la nourriture Par Cynthia Dubé Vendredi, 15 juin 2018
Le colis suspect contenait de la nourriture
L'histoire derrière le Défi Félix Par Vincent Lambert Mardi, 19 juin 2018
L'histoire derrière le Défi Félix
Toby Lafrance impatient de se joindre aux Cantonniers Par Vincent Lambert Vendredi, 15 juin 2018
Toby Lafrance impatient de se joindre aux Cantonniers
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous