magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Vendredi, 15 octobre 2010

Coopérative La Verte Patrie


15 octobre 2010

 Imprimer   Envoyer 

Une alternative pour écouler la biomasse

Nouvellement formée, la coopérative de transformation de la ressource forestière La Verte Patrie se veut une alternative pour les propriétaires forestiers du territoire en quête de marché et de meilleurs prix pour leur biomasse. Plus de 25 personnes réunies au centre communautaire de La Patrie adoptaient récemment les statuts et règlements généraux de l'organisme. Si tout va bien, l'entreprise pourrait même être opérationnelle à l'automne 2011.

Robert Myre, commissaire forestier au Centre local de développement (CLD), mentionne que la création de la coopérative La Verte Patrie s'inscrit dans la foulée du forum sur les nouvelles opportunités économiques de la forêt, tenu en 2008 à East Angus. Outre celui d'offrir un marché aux propriétaires forestiers, l'organisme vise également à créer des emplois intéressants et donner au milieu un moyen supplémentaire pour prendre en charge la gestion des ressources forestières du territoire. Le développement de la coopérative se fera en deux phases, d'expliquer M. Myre. La première concerne le bois torréfié à des fins énergétiques et la seconde consiste à faire l'extraction de biomolécules soit pour la nourriture ou le cosmétique.

Même si certaines étapes sont déjà franchies, il en reste encore plusieurs à compléter y incluant des autorisations à obtenir avant d'entamer la production. «Il reste encore des ficelles à attacher. Il n'y aura pas d'argent dépensé avant le printemps 2011. Durant cette période, on va monter un plan financier et on va convoquer les membres pour une assemblée spéciale», précise le commissaire forestier. Il semble déjà établi néanmoins que la future entreprise sera à La Patrie. Pour l'instant, on en est à magasiner les terrains dans ce secteur.

M. Myre mentionne que la coopérative a un partenaire soit Airex industries, qui est une entreprise entièrement québécoise. «Ce partenaire est spécialisé dans la ventilation et l'économie d'énergie. Il existe depuis plus de 30 ans. Il a une usine à Drummondville et son siège social est à Montréal». L'entreprise, ajoute le commissaire forestier, a mis au point un torréfacteur. Cet équipement serait installé au futur site à La Patrie. Si tout va bien, on aimerait commencer la construction du bâtiment vers le printemps prochain pour entamer la production à l'automne qui suit. M. Myre rappelle que la coopérative en est encore à ses débuts. Mentionnons qu'elle regroupe trois catégories de membres soit les utilisateurs des services offerts par la coopérative (propriétaires forestiers), les travailleurs oeuvrant au sein de la coopérative et les membres de soutien, c'est-à-dire toute personne ou société ayant un intérêt économique ou social dans l'atteinte de l'objet de la coopérative.

Photo :
Nous apercevons les membres du conseil d'administration de la coopérative La Verte Patrie, de gauche à droite, Martin Larrivée, Marcel Blais, Sylvain Dubreuil, Pierre Masse et Marie-Chantal Vallée.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le triomphe pervers de Trump

Le triomphe pervers de Trump
Saisie de cocaïne et de crack: un homme de 32 ans arrêté

Saisie de cocaïne et de crack: un homme de 32 ans arrêté
NOS RECOMMANDATIONS
Maîtres du temps

Maîtres du temps
Température hors norme pour l’Estrie

Température hors norme pour l’Estrie
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique

Me Michel Joncas
Jeudi, 15 novembre 2018
Vente du bien d’autrui

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Maîtres du temps Par Alexis Jacques Mardi, 13 novembre 2018
Maîtres du temps
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique Par Cégep de Sherbrooke Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique
El Tabernaco ouvre à Drummondville Par Cynthia Dubé Jeudi, 15 novembre 2018
El Tabernaco ouvre à Drummondville
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous