magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
16°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mardi, 27 juillet 2010

Étudiants disponibles pour travaux et services en tout genre


27 juillet 2010

 Imprimer   Envoyer 

Onze étudiants de 12 à 15 ans, dynamiques à souhait, se sont regroupés pour former la Coopérative jeunesse de services (CJS) dont le but est de se rendre disponible pour exécuter toutes sortes de travaux pendant l'été, tout en apprenant les principes de la coopération.

Myrthô Ouellette, agente de sensibilisation à l'entrepreneuriat jeunesse au Carrefour jeunesse-emploi (CJE) du Haut-Saint-François, se disait heureuse de la création de cette nouvelle entreprise qui a nécessité la collaboration de nombreux partenaires. Depuis 10 ans, le CJE supervise de telles initiatives en collaboration avec plusieurs organismes du milieu.

Sous la supervision des animateurs Mélissa Morin et Marc Beaudoin, les jeunes coopérants ont reçu un nombre important de visiteurs lors d'un «5 à 7 hot dogs». Ils en ont profité pour se présenter et offrir leurs services: tonte de pelouse, débroussaillage, ménage, désherbage, gardiennage, etc. Les deux animateurs ont reçu une formation spéciale de la CSST et de la Coopérative de développement régional de l'Estrie pour superviser le travail des jeunes travailleurs.

Chaque étudiant qui s'est engagé dans la Coop a pris une part sociale de 5 $ et a ajouté une mise de fonds de 20 $ pour l'achat de produits ou d'équipements nécessaires pour accomplir sa tâche.
Leur formation, puisque l'engagement estival en est un d'apprentissage, permettra de développer leur leadership, apprendre à communiquer, prendre des décisions, maîtriser le sens de l'organisation et résoudre des problèmes. Ils apprendront aussi à être en lien étroit avec des personnes significatives tels les animateurs, les gens des comités locaux et la communauté, qu'ils ont à rencontrer pour offrir leurs services.

Pour la plupart d'entre eux, il s'agit d'un premier emploi qui les préparera au monde du travail et, surtout, il s'agit d'une initiation à la coopération. Chaque semaine, ils se réuniront en conseil d'administration pour analyser leurs démarches et prendre des décisions. Tous sont membres d'un comité à l'intérieur de la Coopérative jeunesse de services. Le comité promotion voit à faire connaître la CJS afin d'inciter la population à profiter de leurs offres de services. Le comité finance tient les cordons de la bourse. Les jeunes sont responsables de gérer le budget de la Coop et de s'assurer qu'à la fin, tous retrouveront la mise de fonds en plus de leur paie. Il y a enfin le comité du personnel qui voit à motiver la troupe et à l'engager dans une démarche de persévérance.

Un des apprentissages importants que les jeunes coopérants auront à maîtriser durant l'été consistera à évaluer le coût d'un projet à réaliser. Travailleront-ils à forfait ou à un taux horaire défini? Fourniront-ils outils, essence, produits de nettoyage, etc., et en quelle quantité pour chaque contrat obtenu? Avec l'aide des animateurs, et en accord avec l'utilisateur du service, ils apprendront à définir le juste prix pour leurs services.

Très éloquent, Philippe Lacroix, président de la CJS, se disait confiant de réussir leur expérience estivale. Déjà, les onze filles et gars engagés dans le succès de leur Coop ont investi 270 $, gage de leur sérieux. Il soulignait l'apport pécuniaire de compagnies et d'entreprises locales qui ont fourni quelque 500 $ pour leur fonctionnement.

Yan Moore, un des étudiants travailleurs, a déjà obtenu un contrat de tonte de pelouse. «Avec les animateurs, j'ai appris à calculer le coût de mes services. Mon salaire plus l'utilisation de ma tondeuse sont évalués à 10 $ et il me faut 4 h pour faire le tour complet. Ça me fait 40 $ par fois».
Shanie Charest-Lussier, trésorière de l'entreprise à 13 ans, va se servir de ses revenus pour payer ses frais scolaires lors de la rentrée prochaine en 3e secondaire. Laurence Jubinville-Fernandez se promet d'aller visiter le Guatemala, pays d'où vient son père. Tous ont leurs idées sur la façon d'utiliser leurs gains.

Pour joindre la Coopérative jeunesse de services, composer le 819 212-9288.

Photo :
Les étudiants inscrits à la Coopérative jeunesse de services ont préparé un «5 à 7 hot dogs» pour lancer leur entreprise et promouvoir leurs offres.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un Sherbrookois porté disparu depuis plusieurs semaines

Un Sherbrookois porté disparu depuis plusieurs semaines
La dépendance au sucre: aussi forte que la drogue dure

La dépendance au sucre: aussi forte que la drogue dure
NOS RECOMMANDATIONS
Kruger: près de 180 nouveaux emplois en Estrie

Kruger: près de 180 nouveaux emplois en Estrie
Tatouages sur ados: deux hommes se rendent à la police

Tatouages sur ados: deux hommes se rendent à la police
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 16 août 2018
Les bons et mauvais côtés du maternage

Daniel Nadeau
Mercredi, 15 août 2018
Refus global : la honte de l’oubli

Priscilla Boutin
Mercredi, 15 août 2018
Trucs pratiques pour cheveux abîmés

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 14 août 2018
Une relève scientifique assurée au Cégep de Sherbrooke

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Mardi, 14 août 2018
Quoi savoir sur l’alimentation cétogène ou « ketogenic diet »

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
La Ville réitère son appui à Raif Badawi Par Vincent Lambert Vendredi, 10 août 2018
La Ville réitère son appui à Raif Badawi
Glissement de terrain: les autorités font le point Par Vincent Lambert Vendredi, 10 août 2018
Glissement de terrain: les autorités font le point
Un délice: gruau de quinoa au yogourt, amandes et framboises Par Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP Vendredi, 10 août 2018
Un délice: gruau de quinoa au yogourt, amandes et framboises
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous