magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Plus de 300 fonctionnaires fédéraux manifestent à l'OTL Gouverneur de la rue King Ouest en attendant Justin Trudeau.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Jeudi, 15 juillet 2010

Sur le Chemin des Cantons en passant par le Haut-Saint-François


15 juillet 2010

 Imprimer   Envoyer 

Circuler par le Chemin des Cantons, c'est se permettre un retour dans l'histoire de l'Estrie, autrefois nommée les Cantons-de-l'Est, d'où le nom de ce circuit. La thématique tourne autour du patrimoine américain et britannique, une histoire unique au Québec et qui a eu sur les Amérindiens et les Canadiens français une incidence certaine. Sur les quelque 415 km du circuit qui s'étendent des frontières de la Montérégie à celles de la Beauce et de la frontière américaine, au Centre du Québec, il passe par 31 municipalités.

Il chemine dans la MRC du Haut-Saint-François, en partant de Sherbrooke, pour une première halte au Musée d'Eaton Corner. On dit de ce territoire qu'il est «une région pivot dans le peuplement des Cantons-de-l'Est». À Cookshire, devant les bureaux de la MRC, un centre d'interprétation fait référence, entre autres, aux menhirs du site de Calanais sur l'Île Lewis. Il s'agit là d'un rappel de l'importance de la culture écossaise en région. Les visiteurs qui font le circuit s'arrêteront ensuite à Bury, et, à partir de l'opuscule intitulé «Le tour patrimonial de Bury», ils pourront s'imprégner de l'histoire et de l'architecture de la municipalité.

Bishopton offre aux visiteurs ses paysages bucoliques et une des anciennes pages d'histoire de la MRC. C'est là entre autres que se trouve une des plus vieilles églises anglicanes, la St-John's. Elle aurait été construite entre 1842 et 1845.

De là, ils se rendront à Dudswell qui est membre de l'Association des plus beaux villages du Québec. Au bureau d'accueil touristique, les visiteurs seront informés sur les nombreux attraits de ce coin de pays, entre autres, sur la Maison de Lime Ridge, le Centre d'interprétation de la forge de Dudswell et la Maison de la culture de cette municipalité.

Le guide de voyage du Chemin des Cantons identifie deux relais gastronomiques qui raviront les papilles des gourmets. Le Joyau ancestral de Cookshire, une magnifique maison de style victorien, construite en 1875 et qui a hébergé un ancien ministre des mines sous Duplessis.
Un peu en dehors du circuit, mais suivant le tracé du peuplement des Écossais en région, les visiteurs en apprendront beaucoup en s'arrêtant à la Ruée vers Gould, l'autre relais gastronomique. Selon le guide de voyage, ce village de Gould est «le cœur et l'âme de la communauté écossaise des Highlands qui s'établit dans le Haut-Saint-François au 19e siècle». Le Centre culturel Oscar-Dhu contient nombre d'artefacts qui relatent l'histoire de ces gens déportés des Hébrides, au nord de l'Écosse, qui parlaient gaélique. Il est dans l'air un projet de route des Écossais qui s'ajouterait au Chemin des Cantons en joignant plusieurs petits villages dont les noms évoquent ces pages d'histoire.

Dans la MRC du Haut-Saint-François, cette section du Chemin des Cantons se visite en se documentant. L'histoire de la région, quoique récente, n'en est pas moins riche. L'architecture le rappelle, les toponymes des cantons, villages et rangs se déclinent en français, en anglais. La beauté des paysages vaut le détour. Puis il y a tous ces autres attraits en dehors du circuit qui participent à la richesse touristique de la région.

Photo :
Sur le Chemin des Cantons, installation représentant les menhirs de Calanais, chers aux Écossais qui ont immigré dans la région du Haut-Saint-François à la fin du siècle dernier.


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Vols dans des boites postales

Vols dans des boites postales
La Sherbrookoise possiblement enlevée au Burkina Faso

La Sherbrookoise possiblement enlevée au Burkina Faso
NOS RECOMMANDATIONS
Quelle est la différence entre le stress et l’anxiété?

Quelle est la différence entre le stress et l’anxiété?
Les yeux rivés sur les JO de 2024

Les yeux rivés sur les JO de 2024
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
magasingeneral.com
 
William Lafleur
Mercredi, 16 janvier 2019
Flexibilité ou mobilité ?

Alexis Jacques
Mardi, 15 janvier 2019
L’art du bonheur

François Fouquet
Lundi, 14 janvier 2019
Le goût de l’optimisme

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Recherchés pour un vol de plus de 1 000$ dans une pharmacie Par Cynthia Dubé Mercredi, 9 janvier 2019
Recherchés pour un vol de plus de 1 000$ dans une pharmacie
Fidèle au poste depuis 25 ans Par Vincent Lambert Jeudi, 10 janvier 2019
Fidèle au poste depuis 25 ans
Loto-Québec: l’année la plus chanceuse de tous les temps Par Cynthia Dubé Mardi, 8 janvier 2019
Loto-Québec: l’année la plus chanceuse de tous les temps
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous