magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
12°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Les drapeaux de l'Hôtel de Ville de Sherbrooke seront mis en berne pour soutenir la population de la ville de Toronto.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Lundi, 12 juillet 2010

Le Haut-Saint-François Émeraude en été, or en automne, diamant en hiver


12 juillet 2010

 Imprimer   Envoyer 

Un trésor le Haut-Saint-François! Émeraude en été; or en automne; diamant en hiver! Tels ces minéraux précieux, le Haut-Saint-François se laisse visiter. Comme le prospecteur gratifié par la découverte d'une pépite d'or à Chartierville ou dans la vallée du mont Élan à Westbury, les visiteurs sauront trouver satisfaction en découvrant les joyaux contenus dans les quatorze municipalités de la MRC du Haut-Saint-François, situées à l'est de l'Estrie.

Les gens de notre région ont su, depuis la colonisation, composer avec la nature. Ils l'ont préservée parce qu'ils la jugeaient précieuse. Lors de votre tour de voiture ou de votre ride de char, vous vous laisserez prendre aux charmes des chemins de campagne. La route des Cantons, la route des Sommets et la route des Écossais vous permettront de suivre les sentiers empruntés par les premiers colonisateurs. Ils se parcourent très bien à bicyclette, ces chemins, si vous préférez vous approprier l'espace et connaître les difficultés des premiers arrivés. Vous voudrez peut-être vivre la dynamique de ces colonisateurs qui ont ouvert, il y a plus de 150 ans, ce territoire offert précédemment aux loyalistes, lui-même emprunté aux Amérindiens, surtout Abénakis.

Forestières ou campagnardes, en gravier ou recouvertes de bitume, toutes ces voies d'accès vous mèneront vers des lieux que les premiers colons, jusqu'aux habitants contemporains, ont bâtis. Ils l'ont créé à dimension humaine, ce monde où les grands projets, les grosses infrastructures n'ont pas trop balafré les paysages.

D'un bout à l'autre de la MRC qui s'étend du secteur St-Gérard à Weedon, au nord, à la frontière américaine au sud, des monts Mégantic et Saint-Joseph à l'est jusqu'à la frontière de Sherbrooke, à l'ouest, des gens accueillants vous inviteront à leur table gastronomique. Vous trouverez à vous héberger dans des auberges et des résidences de type dodo déjeuner raffinées. Des campings aménagés ou sauvages vous sont disponibles.

Vous pourrez parfaire vos connaissances astronomiques, minéralogiques, animales et végétales en visitant les parcs de la région comme celui du mont Mégantic, le parc des Deux Rivières à East Angus, etc. De nombreux sentiers vous sont ouverts sur les chemins des découvertes. Le Centre d'interprétation de la mine d'or, le Centre d'interprétation de l'astronomie, les sentiers de la Vallée Heureuse du Mont Élan, la Forêt habitée de Dudswell et autres vous séduiront.

Histoire, spectacles, expositions et festivals vous transportent? Qu'à cela ne tienne! Le Centre culturel Oscar Dhu portant sur la culture écossaise (Gould) et autres sont là pour vous offrir une programmation intéressante. À la Maison Lapointe, à la Galerie d'art le Harfang, à la petite église Saint-Alban, et à combien d'autres endroits encore, les artisans et les artistes se feront un plaisir de vous recevoir. Les Dalton se chargeront de vous à Weedon. Les cerfs-volants flotteront au-dessus des familles en fête sur les terrains de la polyvalente Louis-St-Laurent à East Angus.

Vous ne serez pas en reste, vous les historiens. Le musée de la Vieille gare du papier, le Musée historique de Compton, la Maison de la culture de Dudswell et bien d'autres lieux sauront compléter les notions que vous avez accumulées au fil des ans.

Vous êtes plus du style actif! Quatre centres équestres vous permettront de chevaucher par monts et par vaux. Vous pourrez pagayer sur la rivière St-François à partir de Bishopton ou d'Ascot Corner. N'oubliez pas le lac Louise à la décharge du lac Aylmer. Les visiteurs aiment aussi sillonner la région sur leurs motos. Les sentiers de quad et de motoneige aboutent les quelque 900 autres kilomètres de l'Estrie.
De plus en plus d'agriculture, d'horticulture et d'élevage se pratiquent sur le territoire de la MRC. Quatre marchés publics situés à Bury, Lingwick, Scotstown et St-Isidore- de-Clifton offrent aux passants des variétés fraîches de légumes et de petits fruits. D'autres produits raffinés tels fromages de chèvre, pâtisseries, charcuteries, conserves et condiments sauront chatouiller les papilles gustatives des plus exigeants.

Les visiteurs qui parcourent les routes de la MRC pour la visiter sentent dès les premiers kilomètres que, pour apprécier le Haut-Saint-François, il faut y mettre le temps. Comme l'orpailleur qui panne l'or, le minéralogiste qui dégage l'émeraude de sa gangue, le diamantaire qui traque l'angle idéal de coupe du diamant brut, le touriste qui veut s'en mettre plein la vue, plein l'esprit et plein la panse va lentement. Il visite les bureaux d'accueil pour touristes, interroge les relais d'information touristique pour découvrir le joyau qui rendra sa journée mémorable.

Toujours l'est de l'Estrie, toujours la MRC du Haut-Saint-François vous charmera si vous savez la sonder, l'explorer, la sillonner de long en large. Et si vous vous laissez raconter l'histoire des gens qui l'ont colonisée et habitée, elle vous sera précieuse pour toujours.

Photo :
Le Musée du comté de Compton est une véritable institution dans la région et un arrêt vous convaincra.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le Phoenix prêt à amorcer une nouvelle étape de son histoire

Le Phoenix prêt à amorcer une nouvelle étape de son histoire
Verbom prendra encore de l’expansion et créera une centaine d’emplois

Verbom prendra encore de l’expansion et créera une centaine d’emplois
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke accueillera son premier Festibière

Sherbrooke accueillera son premier Festibière
Quels sont les dommages découlant d’un congédiement?

Quels sont les dommages découlant d’un congédiement?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - avril 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 avril 2018
Intentions voilées...

Catherine Côté
Mercredi, 25 avril 2018
La bonne tenue pour la bonne occasion

Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Travis Cormier
Sherbrooke accueillera son premier Festibière Par Vincent Lambert Mardi, 17 avril 2018
Sherbrooke accueillera son premier Festibière
Nouveau pari à relever pour Orford Musique Par Cynthia Dubé Mardi, 17 avril 2018
Nouveau pari à relever pour Orford Musique
La profondeur, un atout pour remporter la Coupe Telus Par Vincent Lambert Jeudi, 19 avril 2018
La profondeur, un atout pour remporter la Coupe Telus
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous